Crêpes antillaises

Pour 4 personnes

Pour la pâte à crêpes

Pour la garniture

  • 2 bananes
  • 20 g de beurre
  • 20 g de sucre Béghin Say
  • 2 cuillères à soupe de rhum

Pour le caramel

  • 60 g de sucre Béghin Say
  • 60 g de crème liquide
  • 40 g de beurre 1/2 sel
  • 1 gousse de vanille

Pour les crêpes

  1. Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre, réaliser un puits et casser les œufs au centre.
  2. Mélanger d’abord progressivement puis énergiquement, afin d’obtenir une pâte dense et homogène.
  3. Verser ensuite progressivement le lait en mélangeant, puis le cidre jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et fluide.
  4. Couvrir et laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins 1 h.
  5. Dans une poêle antiadhésive, faire fondre une noisette de beurre à feu moyen puis verser uniformément une louche de pâte et laisser cuire 2 mn de chaque côté. Répéter l’exercice jusqu’à épuisement de la pâte.
  6. Garder les crêpes au chaud sous un papier aluminium.

Pour préparer les bananes flambées

  1. Éplucher les bananes et les tailler en 2 dans la longueur.
  2. Faire chauffer une poêle sur feu vif avec le beurre.
  3. Quand il devient mousseux, ajouter le sucre et les moitiés de banane sur le côté plat.
  4. Laisser caraméliser 1 minute, puis retourner les bananes.
  5. Arroser avec le rhum et flamber.

Pour préparer le caramel

  1. Verser dans une casserole le sucre avec 2 cuillères à soupe d’eau.
  2. Porter à ébullition jusqu’à ce que le caramel prenne une belle couleur ambrée.
  3. Hors du feu ajouter le beurre en morceau, la crème liquide.
  4. Remuer pour obtenir une sauce homogène.
  5. Ouvrir la gousse de vanille dans la longueur et récupérer les graines avec la pointe d’un couteau.
  6. Déposer dans le caramel avec le reste de la gousse.
  7. Faire réduire la sauce pendant 2 minutes à feu moyen.

Pour le dressage

  1. Faire réchauffer les crêpes.
  2. Les plier pour obtenir un rectangle.
  3. Déposer la moitié de banane sur la crêpe et napper d’une cuillère de caramel à la vanille.

Servir accompagné d’un verre de cidre Doux LOÏC RAISON