Les crêpes de nos régions

socca

Salées ou sucrées, garnies ou natures, chaque région a sa spécialité de crêpes. Les noms sont différents ainsi que la manière de les préparer, mais le plaisir de les déguster reste le même ! A l’occasion de la Chandeleur, on vous emmène faire un tour de France des crêpes de nos régions ! Prêts ?

Le bourriol : La galette auvergnate

Le bourriol est la crêpe de blé noir du Cantal, dont raffolent les Auvergnats ! Tellement, qu’à l’époque, il pouvait remplacer le pain.
Le bourriol est une crêpe moelleuse, au goût fin et à la couleur grisâtre, car composée de farine de froment et de sarrasin. Sucrée, fourrée de chocolat ou de miel, ou salée, garnie de bleu d’Auvergne ou de tomme fraîche, elle est aussi gourmande que délicieuse !

La socca : La spécialité niçoise

La socca est un symbole de la gastronomie niçoise. La légende raconte que les pêcheurs locaux se nourrissaient de soccas avant de prendre la mer. Grande galette très fine, elle se compose de farine de pois chiche. Une socca réussie doit être croustillante au-dessus et moelleuse en-dessous.

Les eierküeche : Les crêpes alsaciennes

En Alsace, les eierküeche se dégustent salées et garnies de ciboulette. Ces crêpes épaisses et croustillantes peuvent aussi s’apprécier accompagnées d’une salade ou farcies à la choucroute, une autre spécialité de la région. Traditionnellement, on les découpe en lamelles avant de les plonger dans un potage.

La ficelle picarde : La crêpe salée du Nord de la France

Inventée dans les années 1950, à Amiens, par le chef Marcel Lefèvre, la ficelle picarde est une crêpe salée très gourmande ! Traditionnellement, elle se déguste roulée, garnie d’un hachis de champignons et d’échalotes, appelé Duxelles, de jambon et d’une sauce à la crème fraîche. Le tout gratiné au four !

Tour de France des crêpes : des différences d’appellation

En Ardenne aussi, on adore les crêpes ! Soufflées à la levure de boulanger, on prépare des vautes, très légères et très fines, on cuisine des berdelles, plus épaisses et plus molles, on se régale de tantimolles.

 

Les crêpes ont également du succès en Berry. Les sanciaux sont des crêpes épaisses de farine de froment, garnies de pommes et agrémentées de miel et de fruits. Un dessert berrichon hautement gourmand !

 

En Corrèze, place aux tourtous ! Ces galettes épaisses de farine de sarrasin ont une texture très aérée. Dégustez-les chaudes, fourrées de Saint-Nectaire ou de Cantal, ou froides et roulées, garnies de rillettes d’oie ou de confit de porc.

 

En Corse, les gourmands se délectent de nicci, des crêpes incontournables à base de farine de châtaigne. Cuites entre deux plateaux en fer, aux longs manches, les nicci se consomment chaudes, garnies de bon fromage, comme le brocciu local, frais ou affiné.

 

On le voit, la France est une grande amatrice de crêpes ! Peu importe leurs noms, elles sont une tradition à la Chandeleur. Préparez-les avec de la farine Fluide FRANCINE, des œufs LUSTUCRU, du lait LACTEL et du sucre BÉGHIN SAY. Et pour les déguster, rien de tel que de les accompagner, pour les grands, d’un verre de cidre LOÏC RAISON.

Les crêpes de nos régions